Jouillat, Enquête municipale<br /><br />
Première partie



Notice de l’enregistrement

Département : Creuse (23)
Mise en ligne : jeudi 19 mars 2020
Durée : 01:19:30
Langue : Bilingue
Lieu d’enregistrement : Jouillat
Référence : IEO321

Descripcion

Enquête municipale à Jouillat (23) 
Il s’agit ici de la première partie de l’enregistrement d’une enquête réalisée le 19 juillet 2004 à la mairie de Jouillat auprès d’informateurs et personnes ressources originaires de la commune.
On y entendra quatre enfants du pays, Charles Lebrun (maire de Jouillat), Georges Dauger, Maurice Pissalou et Daniel Lannet nous livrer successivement (et parfois dans un joyeux brouhaha) leurs impressions sur le « patois » et ses variantes dialectales, sur sa disparition et l’attachement qu’ils lui témoignent.
On y entendra également les noms des villages de la commune dans leurs formes linguistiques locales, des souvenirs sur l’ancienne ligne de chemin de fer Guéret-La Châtre, des anecdotes sur les loups et les chiens enragés, des histoires sur le curé de Jouillat, de nombreux commentaires sur les observations liées au calendrier traditionnel et aux rites associés aux funérailles… Sans oublier quelques chansons, "le Turlututu" et l’incontournable "Les maçons de la Creuse" qui font écho aux nombreuses anecdotes livrées sur les migrations saisonnières des maçons.
L’intervention d’un journaliste de France-Bleu Creuse venu effectuer un reportage se fait entendre des plages 8 à 15. Les titres des plages sont écrits en français et quelquefois en occitan marchois dont l’adaptation graphique aux règles écrites de l’occitan « standard » n’est pas sans parfois poser quelques questions…
→ Cliquer ici pour accéder aux règles de lecture

Informateurs (de gauche à droite sur la photo) :
Charles Lebrun, Georges Dauger, Maurice Pissaloux et Daniel Lannet.
Enquête municipale à Jouillat (23) 
Il s’agit ici de la première partie de l’enregistrement d’une enquête réalisée le 19 juillet 2004 à la mairie de Jouillat auprès d’informateurs et personnes ressources originaires de la commune.
On y entendra quatre enfants du pays, Charles Lebrun (maire de Jouillat), Georges Dauger, Maurice Pissalou et Daniel Lannet nous livrer successivement (et parfois dans un joyeux brouhaha) leurs impressions sur le « patois » et ses variantes dialectales, sur sa disparition et l’attachement qu’ils lui témoignent.
On y entendra également les noms des villages de la commune dans leurs formes linguistiques locales, des souvenirs sur l’ancienne ligne de chemin de fer Guéret-La Châtre, des anecdotes sur les loups et les chiens enragés, des histoires sur le curé de Jouillat, de nombreux commentaires sur les observations liées au calendrier traditionnel et aux rites associés aux funérailles… Sans oublier quelques chansons, "le Turlututu" et l’incontournable "Les maçons de la Creuse" qui font écho aux nombreuses anecdotes livrées sur les migrations saisonnières des maçons.
L’intervention d’un journaliste de France-Bleu Creuse venu effectuer un reportage se fait entendre des plages 8 à 15. Les titres des plages sont écrits en français et quelquefois en occitan marchois dont l’adaptation graphique aux règles écrites de l’occitan « standard » n’est pas sans parfois poser quelques questions…

→ Cliquer ici pour accéder aux règles de lecture

Informateurs (de gauche à droite sur la photo) :
Charles Lebrun, Georges Dauger, Maurice Pissaloux et Daniel Lannet.

Enquêteur : JF Vignaud
Cet enregistrement sur MiniDisc est issu du fond d’enregistrements constitué par l’IEO Lemosin lors de ses enquêtes menées en 2004-2005 sur les traditions populaires, la langue et la culture occitanes sur le Pays de Guéret – Saint-Vaury
→ cliquer ici pour accéder à la présentation de ces enquêtes.