André DUCHER
Player failed to load...



Notice de l’enregistrement

Date d’enregistrement : septembre 2006
Format : Audio
Mise en ligne : jeudi 23 août 2012
Durée : 00:35:04
Lieu d’enregistrement : Maison de la Musique à Limoges
Collection : IEO Lemosin, dépôt Cavaillé, Chrétien, Dourdet
Référence : https://la-biaca.org/items/show/420

Descripcion

André Ducher, de Condat-sur-Vienne, était la mémoire de Limoges et de ses environs.

Dans cet entretien qu'il a accordé le 27 septembre 2006 à Jean-Christophe Dourdet, en compagnie de Jean-Pierre Cavaillé et Baptiste Chrétien, il nous parle entre autres du quartier des Ponts et de ses habitants, les Ponticauds, qu'il a bien connus avant-guerre et jusqu'aux années 1960, avant la métamorphose de ce très ancien et singulier quartier de Limoges.

Il nous parle aussi de quelques figures limougeaudes, des restaurants et des fêtes qui animaient les bords de Vienne et de Briance.

Maréchal-ferrant puis serrurier, André Ducher s'est investi dans nombres d'organisations et associations durant sa retraite. Il fut notamment chanteur et accordéoniste dans le groupe folklorique limougeaud l'Eglantino do Lemouzi.

André Ducher est décédé en septembre 2012.

La partie de l'entretien qui est présentée ici est en occitan, dans le parler de Limoges et de sa proche banlieue, parler qu'il est aujourd'hui bien rare d'entendre.

André Ducher nous chante pour finir deux chansons ponticaudes, en français, d'abord La Valse à Bousta (Gervais/Hyvernaud), composée avant-guerre en l'honneur d'André Poutou dit Bousta, fondateur de l'association nautique des Marins du Clos, puis Mon Clos Sainte-Marie (Desnoyers), chanson plus récente en l'honneur du quartier des Ponts rive gauche.

Transcription et traduction de l'entretien ici : http://jcavaille.free.fr/Ducher.htm